Hiverner sa piscine avec un volet de sécurité 

1. Pourquoi hiverner sa piscine ?


L’hivernage de votre bassin permet de préserver les installations de la piscine (parois, tuyauterie, pompe, skimmers…) ainsi que la qualité de l’eau contre les agressions extérieures et intempéries provoquées par l’hiver. Ainsi, l’hivernage de la piscine va intervenir en général à l’automne ou lorsque les températures de l’eau vont descendre sous les 12 °C.

Attention, lors de l’hivernage de votre piscine, il est déconseillé de vider votre bassin intégralement. Car votre piscine, vidée de son eau, pourra subir les pressions du terrain pouvant entrainer des déformations ou même des fissures.

2. Quel hivernage choisir ?


Il existe deux types d’hivernage pour votre piscine qui sont l’actif et le passif. Le choix de votre hivernage peut dépendre du temps que vous accordez à votre piscine. En effet, si votre piscine se trouve dans votre résidence secondaire, le meilleur choix sera un hivernage passif, car vous n’aurez pas le temps de vous occuper régulièrement de votre piscine. Par ailleurs, la localisation de votre habitation va être aussi un facteur important dans le choix de votre hivernage. Dans les régions tempérées où les températures sont douces en hiver, un hivernage actif sera possible. À l’inverse, dans les régions froides où les températures chutent fortement durant l’hiver, l’hivernage passif sera le meilleur choix.

En outre, ces deux types d’hivernage vont avoir leurs avantages et inconvénients.

Tout d’abord, l’hivernage passif va se caractériser par un arrêt complet du fonctionnement de la piscine. Le réseau hydraulique du bassin va être mis hors d’eau. Le circuit de filtration va être vidangé et mis hors fonction pour éviter toute détérioration en cas de gel de la piscine. Les avantages de cet hivernage sont que votre piscine est l’abri du gel et une fois l’hivernage mis en place, vous n’avez plus à vous occuper de l’entretien du bassin durant l’hiver. En revanche, les inconvénients sont que l’hivernage passif est plus long à mettre en place et la remise en route de la piscine peut être aussi plus onéreuse et plus longue.

De son côté, l’hivernage actif est moins radical que le passif. L’hivernage actif se caractérise par un ralentissement du fonctionnement de la piscine. La piscine n’est pas mise hors service. Dans cet hivernage, la filtration du bassin continue à fonctionner, mais sur un rythme ralenti. La filtration ne va fonctionner que deux à trois heures par jour. L’eau doit rester en mouvement dans les canalisations et la pompe pour éviter le gel du système. Les avantages de cet hivernage sont que cette procédure est la plus simple et la plus répandue. La remise en service du bassin est plus simple et moins onéreuse. La qualité de l’eau est préservée et il n’y a pas de risque que la pompe soit bloquée après un trop long arrêt. L’inconvénient de cet hivernage et qu’il faut surveiller régulièrement le fonctionnement du bassin surtout en période de gel.

Dans tous les cas, les deux hivernages sont compatibles avec un volet de piscine. Regardons désormais comment se déroulent ses deux hivernages avec une couverture automatique.

Procédure d’hivernage actif avec volet piscine :

• Effectuez un lavage complet de la piscine ainsi que du volet de sécurité piscine. (Pour le volet si vous utiliser un jet haute pression ne dépassait pas les 80 bars)

• Effectuez un traitement choc si besoin.

• Réglez votre horloge de filtration en fonction des températures. En dessous de 12 °C, la pompe tournera entre deux et trois heures par jour. Si les températures descendent sous les 0 °C, il faudra mieux filtrer en continu pour éviter la formation de gel.

• Contrôlez régulièrement l’équilibre de l’eau (pH, TAC, TH…)

• Utilisez un produit d’hivernage.

• En option, vous pouvez utiliser un coffret hors-gel qui mettra la pompe en route avant que la piscine ne gèle.

• Couvrez votre bassin avec votre volet de piscine.

Procédure d’hivernage passif avec volet piscine :

• Effectuez un lavage complet de la piscine ainsi que du volet de sécurité piscine. (Pour le volet si vous utiliser un jet haute pression ne dépassait pas les 80 bars)

• Effectuez un traitement choc si besoin et utilisez un produit d’hivernage.

• Baissez le niveau de l’eau sous les buses de refoulement.

• Purgez toutes les canalisations dans le local technique.

• Installez des flotteurs d’hivernage dans votre piscine.

• Bouchez les canalisations des buses de refoulement, prise balai et des skimmers.

• Installez des gizzmos dans les skimmers qui vous protégeront des dégâts causés par le gel.

• Remontez un peu le niveau de l’eau pour soulager votre volet piscine.

• Fermez votre volet piscine pour couvrir votre bassin.

• En option, vous pouvez vous doter d’une couverture d’hivernage pour volet qui filtrera les eaux pluviales et surtout pourra retenir une partie du poids de la neige en cas de fortes chutes. N’utilisez surtout pas de bâche étanche ou opaque qui pourrait entrainer une déformation des lames par effet de serre.



En cas de gel de la piscine, n’actionnez surtout pas votre couverture automatique, car vous risquez fortement de l’endommager. Attendez patiemment le dégel.